Inde en ligne : le portail francophone de l'Inde

Paris
[ 02:04 ]
:: Découvrez l'Inde sous toutes ses couleurs ::
New-Delhi
[ 06:34 ]


Introduction
Histoire
Géographie
Population
Langues
Religions
Politique
Economie
Etats
Littérature
Cinéma
Musique
Cuisine
Médecine
Arts
Danses
Sports
Personnalités
Résumé
Liens


Quoi de neuf


Agenda
Articles
Interviews
Recettes
Vidéos
Parutions


Tourisme


Conseil aux voyageurs
Carnets de route


Contact


Annuaire
Qui sommes-nous?
Liste de diffusion
Contact






Littérature

8 juillet 2008


Littérature indo-aryenne moderne

Les littératures modernes de l’Inde décrivent les forces sociales, politiques, historiques, économiques et intellectuelles qui impulsèrent et orientèrent le développement du pays. Leur évolution montre les changements frappants apportés par le contact avec l’Occident.

L’introduction d’influences occidentales

Plusieurs événements stimulèrent les littératures indo-aryennes en sommeil au début du XIXe siècle, entre autres la création, en 1800, du Fort William College à Calcutta, l’introduction de l’imprimerie, et la décision du gouvernement du Bengale d’adopter l’anglais comme langue d’enseignement dans les écoles pour fonctionnaires gouvernementaux d’échelon inférieur.

Le Fort William College fut créé pour donner aux fonctionnaires britanniques une formation couvrant les langues, l’histoire, le droit et les coutumes de l’Inde. Leurs tâches administratives exigeant une bonne connaissance des dialectes en usage, une partie du programme était consacrée à leur étude. Cette reconnaissance officielle finit par influencer les éléments progressistes parmi les élites indiennes, curieuses d’explorer les voies ouvertes par les idées occidentales novatrices, ce qui les poussa à cultiver les langues parlées à des fins littéraires. L’imprimerie apporta un élan supplémentaire en permettant le développement d’un large public de lecteurs, en fort contraste avec les audiences limitées atteintes jusque-là par les œuvres littéraires transmises par manuscrits ou par lecture orale d’auteurs ou de kathak (récitants professionnels).

Ce fut l’introduction de l’éducation anglaise qui donna à l’Inde accès à la culture européenne et révéla de nouvelles formes littéraires - roman, nouvelle, petit roman à l’eau de rose, essai, article de presse, biographie, critique littéraire et, en dramaturgie, tragédie et pièce en un acte - que les jeunes auteurs explorèrent avec ardeur. Même après l’indépendance de l’Inde en 1947, la langue anglaise continua à jouer un rôle important dans la vie indienne.

Développement de thèmes neufs

Avant la renaissance du XIXe siècle, la composition en vers constituait l’activité littéraire principale en Inde. Les innombrables traités prescrivant les méthodes de versification, le choix et le traitement des thèmes mettaient en évidence les sévères restrictions imposées à l’auteur. Les conventions établies par les littératures classiques - sanskrite pour les hindous, arabe et persane pour les musulmans - venaient encore décourager l’innovation. Les langues littéraires qui se développèrent, empruntant directement leur vocabulaire et leurs constructions syntaxiques aux littératures classiques, étaient en fait des dialectes spéciaux, distincts de ceux employés dans la communication quotidienne.

Les nouveaux mouvements rompirent avec la tradition. Les poètes se tournèrent vers une littérature étrangère, anglaise, pour trouver leur modèles et leur inspiration ; ils expérimentèrent de nouveaux mètres et tentèrent de revivifier des formes anciennes de versification indigène. Parmi les importations occidentales figurèrent les vers blancs (non rimés) et le sonnet. L’épopée fut remodelée, mettant l’accent sur l’aspect narratif aux dépens de l’aspect religieux traditionnel, et la poésie lyrique, qui n’avait jusque-là existé qu’intégrée à une composition plus vaste, fut cultivée à part entière. Un trait frappant de cette période nouvelle fut l’émergence de la prose, qui se prêta à des influences inédites, cultivant les langues familières plutôt que littéraires, tandis que la poésie n’était pas entièrement libérée des entraves de la tradition.

Des thèmes séculiers et populaires se substituèrent au religieux et à l’ésotérique, la description de l’homme, de ses épreuves et tribulations terrestres, succédant à celle des exploits prodigieux des dieux et des héros mythiques, à l’écriture stéréotypée, prescrite par les normes antiques. Le romancier, s’appuyant sur des modèles européens, construisit ses intrigues autour des réalités de la vie quotidienne et des problèmes de l’individu plongé dans une société en transition. La nécessité de réforme sociale devint l’un des thèmes favoris ; une attention particulière fut portée au sort des hommes pris dans les rets du système des castes et aux préjudices subis par les femmes - illettrisme, mariage précoce, veuvage définitif. Au fil du temps, roman historique et roman à énigmes se constituèrent un public fidèle. Gagnés par le mouvement nationaliste naissant, les écrivains cherchèrent leur inspiration dans le passé, interprétant les glorieux exploits des temps anciens en fonction des aspirations nationales récemment surgies.

Formes littéraires modernes

Dans les années 1920, en Inde, la nouvelle devint plus populaire que le roman. Cette forme littéraire, qui n’exprime qu’un seul aspect ou épisode de la vie, est sans aucun doute un apport européen, sans lien avec le conte populaire indigène. Elle a été diversement maniée. Certains auteurs se sont concentrés sur la description d’événements ; d’autres, tel Premchand (1880-1936), se sont tournés vers la peinture humaine. Premchand fut ainsi le premier à choisir comme personnages principaux des représentants d’autres classes sociales que l’élite. Ses œuvres examinent la situation misérable du paysan infortuné, et la frustration de la femme impuissante face à l’adversité. D’autres auteurs, goûtant aux théories socialistes, ont orienté leurs messages vers ceux-là mêmes qui servaient de modèles à leurs personnages, pour les instruire et les guider dans l’amélioration de leur condition.

Dans le théâtre moderne, la tragédie, bien que ne possédant pas l’attrait populaire de la comédie, apparut sur la scène indienne au XXe siècle. Auparavant, la dramaturgie indienne n’avait possédé aucun équivalent de la tragédie occidentale, dans laquelle l’évolution de l’intrigue dépend largement des libres actions des protagonistes ; en Inde, le karma déterminant la naissance des personnages, ceux-ci ne peuvent dès lors que tenter de se rapprocher de l’ordre divin ou se laisser aller à leurs mauvais penchants. Ainsi, dans le drame indien traditionnel, le héros et l’héroïne, après avoir surmonté d’innombrables obstacles, sont joyeusement réunis, alors que le méchant est puni. Jusqu’à l’obtention de l’indépendance en 1947, la lutte pour la liberté monopolisa l’attention des écrivains indiens, et constitua la source majeure de leur inspiration. Mais la nouvelle nation fut ensuite lente à trouver son expression littéraire propre, la fin de la domination étrangère privant en quelque sorte les auteurs de leur thème de prédilection. Aussi les écrivains se trouvèrent-ils exposés à l’attraction de forces diverses, entre autres les tendances à un relatif particularisme linguistique correspondant aux principales langues véhiculaires du pays.


Mots-clés :


Salime




Dans la même rubrique :


Et si vous nous rejoigniez ?

Vous êtes passionné(e) par la culture indienne, vous souhaitez faire partager votre passion à tous les amoureux de l'Inde dans le monde francophone.
Nous recherchons des bénévoles actifs ayant un don pour la plume, des spécialistes de la communication, des web reporters, des développeurs, des graphistes...
Inde-en-ligne.com géré par l'association éponyme oeuvre depuis 2003 à la promotion d'une image novatrice de l'Inde en France entre tradition et modernité.
Si vous souhaitez nous rejoindre, merci de nous faire part de vos motivations en complétant le formulaire de contact avec vos coordonnées.


Google







Google+
Inde en lignesur Google+



Taux de change
1€=77.5010 INR


Inscription à la lettre d'information d'Inde-en-ligne.com



Inde en ligne
Ajouter à vos Favoris


Avec le soutien de
Gandi


© 2003-2015 - INDE-EN-LIGNE.COM ® - Tous droits réservés
Disclaimer